Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
Crépus is a photography series on Black Hair of Black people in France
english

Crépus is an on-going photo series on Black hair of Black people in France. I’ve started this series back in 2019, everything began with a global project on Racism I'm still working on, with differents lines of research.

A short film I've directed called « The Orange child », it deals with the vision of racism through the eyes of a Black child and about the stereotypes in the cinema and video game industry in France which led me to start creating my own short video game with a Black hero.

While I was working on these two projects, I've kept hearing about Black people getting fired because of their hairstyle.That was the starting point of this photo series, I needed to celebrate Black hair.

I was born in France, of Haitian parents, Frizzy hair is obviously part of my everyday life. I chose on purpose to shoot Black people outside, within the city, I don’t want no studio, no extra lighting. The series is exclusively shot in Black & White film with a Street photography approach. It’s important to me to show Black hair in everyday life on women, men, and children...

Crépus is a celebration of the uniqueness of Black hair.

français

Crépus est une série en cours sur les cheveux crépus des personnes Noires en France. En 2019, j’ai commencé un project sur le racisme en l'abordant avec différents prismes.

J’ai commencé par réaliser un court-métrage « L’enfant Orange », c’est un film qui traite du racisme du point de vue d’un enfant et des stéréotypes présents dans le milieu du cinéma et du jeu vidéo. J’ai également commencé à developper un mini jeu vidéo d’aventure avec un héros noir.

En parallèle, à force d’entendre des histoires de personnes Noires renvoyées de leur travail avec pour motif « coiffure non règlementaire », j’ai eu envie de célébrer les cheveux crépus en créant une série photo.

Je suis d’origine haïtienne, né en France, j’ai comme beaucoup de personne, vécu le racisme en étant jeune mais j’ai toujours tout fait pour refuser les stéréotypes liés à ma couleur. J’ai volontairement choisi de prendre en photo des personnes dans la ville, dans la rue, en extérieur et sans lumière additionnelle. C’est une série exclusivement shootée en noir et blanc et en pellicule avec une approche de Street Photography. J’avais envie de faire vivre le cheveu crépus dans la vie de tous les jours, sur la tête d’une femme, d’un homme, d’un enfant...

Crépus en soit, est une célébration des cheveux crépus.